L’accueil en France des cambodgiens persécutés par les Khmers rouges.

Le 17 avril 1975, Phnom Penh, capitale du Cambodge, est envahie par de longues cohortes d’adolescents maigres et hagards, tout de noir vêtus et lourdement armés. Il s’agit de l’armée des communistes cambodgiens. Surnommés quelques années plus tôt « Khmers rouges » par le roi Norodom Sihanouk, ils ont vaincu les partisans pro-américains du général et Premier ministre Lon Nol au terme d’une guerre civile de cinq … Continuer de lire L’accueil en France des cambodgiens persécutés par les Khmers rouges.